Communication sur le déni du droit à l'éducation du 21 février 1992

Décision finale

1. Le demandeur n'a pas épuisé toutes les voies de recours internes. La Commission juge la communication irrecevable en application de l'article 56 (5) de la Charte.